« L’homme qui voulait être heureux » : un livre exceptionnel !

« L’homme qui voulait être heureux » : un livre exceptionnel !

En plein rédaction de mon livre, j’ai beaucoup moins de temps pour écrire des articles. Toutes mes excuses ! 🙂 Mais aujourd’hui, je voulais vous faire partager l’une de mes dernières lectures : « L’homme qui voulait être heureux » Je parlais dernièrement avec une amie du sens de la vie et tout ce qui va avec (vous savez ce genre de conversation qui vous pousse très loin…) et elle m’a conseillé ce livre. Livre que j’ai lu en 2 jours tant il inspire et fait réfléchir sur notre quotidien.

 « Ce que l’on croit peut devenir réalité»

C’est le sous titre du livre et il résume parfaitement l’ensemble du livre et des leçons que chacun d’entre nous doit en tirer…

C’est l’histoire d’un homme, simple, n’ayant pas une vie très palpitante, un homme parmi tant d’autres nous dirons. Il est en vacances à Bali et décide, quelques jours avant son retour en France, d’aller voir un vieux guérisseur. Il ne s’est pas vraiment ce qui le motive, mais sa curiosité notamment dû à la grande réputation de ce guérisseur le pousse à sa rencontre.

Après 5 minutes de consultation, le diagnostic tombe : Il n’est pas heureux ! Il va révèler à notre homme au fur et à mesure des jours, les raisons de son mal-être et comment y remédier

Les 3 leçons à tirer !

Je ne voudrais pas dévoiler la moral du livre avant que vous ne le lisiez mais il y quand même des passages primordiaux que je souhaite partager avec vous.

La première partie est consacrée à nos croyances. Des croyances qui peuvent nous rendre le plus heureux comme le plus malheureux suivant ce qu’elles sont. Le vieil homme explique ça très clairement en montrant que c’est un véritable cercle vicieux. Vous croyez être malheureux, vous n’avez pas le moral, obligatoirement cela se voit de l’extérieur. Vous avez mauvaise mine. Les gens le voient, ne vous trouve pas très joyeux. Alors ils n’ont aucun intérêt à aller vous parler. Et de votre côté, vous ne comprenez pas pourquoi personne ne vous adresse la parole. Cela semble très simple dit comme ça mais c’est aussi ce qui fait le charme de ce livre.

La deuxième moralité se consacre à la réalisation de ses rêves. Vous me direz que vous avez déjà lu beaucoup de livres à ce sujet et qu’ils disent tous la même chose : « tout est possible dans la vie quand on le veut ». Certes, ici c’est le même discours mais dit d’une matière différente. A travers différentes histoires, il montre comment oublier ses peurs et se mettre dans un état de pleine confiance pour réaliser ses plus grands projets même les plus fous…

Enfin, la dernière moralité est basé sur le rapport que nous avons maintenant avec l’argent. Un rapport si fort qu’il peut parfois nous rendre agressif et mal honnête.

 Au final, ce livre est différent de tous les autres livres de développement personnel que j’avais lu précédemment. Il est facile à lire et agréable ! Son avantage indéniable, c’est d’avoir su mêler des leçons de vie avec un roman. La lecture est beaucoup plus agréable qu’un simple livre vous délivrant toutes les théories du développement personnel. Un livre qui incite à réaliser ses rêves maintenant et pas demain !

Est-ce que certains d’entre vous ont déjà lu ce livre ?
Qu’en avez-vous pensé ?

 

9 réactions au sujet de « « L’homme qui voulait être heureux » : un livre exceptionnel ! »

  1. J’ai hésité à l’acheter. J’ai lu les avis et la majorité des gens ont adoré comme toi mais quelques uns ont été très déçu. Trop simple, trop facile à lire, un style qui laisse à désirer, un point de vue très occidental, des incohérences et un manque certain de profondeur. Du coup, je suis partagée … Je me laisserai peut-être tenter.
    Erzulie Articles récents…Comme un renouveauMy Profile

    1. Trop simple, trop facile à lire ? Justement, je pense que c’est ce qui fait la réussite de ce livre : sa simplicité à travers une histoire que tout le monde pourrait vivre ! Personnellement je trouve cela beaucoup mieux que les livres sur le développement personnel qui emploie des termes incompréhensibles… Redis moi si tu as quand même tenté la lecture 😉

  2. Je confirme que le livre est vraiment bien. Je pense que certains font l’erreur de vouloir le lire comme un roman (auquel cas c’est une daube) alors qu’il s’agit plutôt d’une parabole pour essayer de nous faire réfléchir.

    L’autre erreur est de croire que cela va révolutionner sa vie en ayant terminé de lire le livre. Il s’agit plutôt de se poser des questions qui semblent évidentes mais finalement ne le sont pas tant que cela.

    Et je suis d’accord avec Benjamin, la simplicité est pour moi plutôt une qualité. Utiliser des mots pseudo-savants parce que l’on a rien à dire est un repoussoir pour moi.
    Arthur Articles récents…Pourquoi le camping-car en vacances est fait pour les « beaufs » français ?My Profile

    1. C’est clair que les mots pseudo-savants sont plus un repoussoir qu’autre chose. Même si le sujet m’intéresse, j’ai parfois du mal à terminer certains livres qui deviennent presque incompréhensible par leur vocabulaire employé !

    1. Dans le même genre (développement personnel, recherche du bonheur…) je peux te conseiller 2 livres que j’ai particulièrement apprécié :
      – Les chemins de Nelson Mandela (15 leçons de vie, d’amour et de courage) – Eckart Von Hirschhausen
      – Le bonheur, La chance n’arrive jamais par hasard… – Richard Stengel

      Bonne lecture 😉

  3. Oui, j’ai lu cet ouvrage. ça ne vaut pas le trop peu connu Fil de Pénélope du philosophe belge E. d’Hooghvorst. Une anthologie fascinante sur la mythologie en général et les contes d’enfants en particulier.
    Enfin des lectures qui marquent pour la vie!!!
    Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Show Buttons
Hide Buttons