Martin du blog Candix raconte son anecdote de voyage à Chicago

Martin du blog Candix raconte son anecdote de voyage à Chicago

La première anecdote du Dimanche nous vient de Martin du blog Candix. C’est pendant son séjour aux Etats-Unis en voulant aller visiter Chicago qu’il s’est retrouvé sans bus au beau milieu des Etats-Unis. Il a perdu une journée dans les transports à cause de quelques malentendus… Je lui laisse la parole :

          L’année dernière, j’étais parti un an à Lexington (Kentucky) aux Etats-Unis pour ma dernière année d’étude et j’avais décidé de visiter Chicago lors de mes vacances du mois d’août. Les avions coûtant trop chers, je me suis rabattu sur les bus GreyHound, l’équivalent d’Eurolines version américaine. J’ai eu plusiuers galères lors de ce séjour à Chicago.

ATM défectueux

Ayant peu d’argent liquide sur moi, je vais au distributeur de billets. Cela ne marche pas. Plusieurs essais, rien. J’utilise ma deuxième carte bleue, toujours rien. Je vais à un autre distributeur, je ne peux rien retirer. Misère, le premier ATM, défectueux a bloqué ma CB. Et me voilà avec 0 dollars d’argent liquide – heureusement que j’ai payé les trois nuits d’hôtels d’avance. Et 0 dollars sur mon téléphone…

Heureusement une amie rencontrée à l’auberge de jeunesse me prêtera 50 dollars, pour acheter de quoi manger et acheter des recharges de téléphone pour appeler ma mutuelle de secours qui après un après-midi de stress, m’aura envoyé 250 dollars via Western Union. De quoi finir les 3 jours et tenir une semaine à mon retour de Chicago le temps qu’une nouvelle CB me soit envoyée.

Retour en bus

Le retour en bus de Chicago à Lexington part à 3 heures du matin. Le soir, j’attends péniblement jusque 3 heures du matin et m’endort enfin… Jusqu’à ce que le bus arrive à Indianapolis. La chauffeur crie de façon agressive car elle veut que tout le monde sorte du bus pour l’arrêt, alors même qu’elle aurait pu laisser les gens dormir dans le bus. Je lui réponds sèchement qu’elle n’a pas à crier sur les clients comme cela et qu’elle pourrait être plus polie.

Bilan : Au moment de repartir, elle refuse de me laisser monter dans le bus. J’insiste et monte de force, mais on me dit qu’elle a le droit de refuser un passager qui cause un trouble et que la police peut m’arrêter le cas échéant. Il faut dire que Greyhound Bus étant le transport du pauvre, le service y est inexistant.

Bref, je laisse tomber et attend quelques heures le bus d’après… Mais ce but n’est pas direct (au contraire du bus que j’étais censé prendre) et du coup oublie de descendre à temps… Bilan : au lieu d’aller vers le Sud, je vais vers le Nord, direction Colombus. La, rebelote, plusieurs heures d’attente… et un bus pour Cincinnati, à 120 km au nord de Lexington.

Problème : le bus ne va pas plus loin. Quand je dis « trouvez une solution, c’est  à cause de votre société que je me retrouve dans la panade », Greyhound m’a simplement répondu : « un bus part demain tôt dans la matinée, vous n’avez qu’à attendre », ils refusaient de me payer un taxi ou une voiture de location alors que ma « panade » venait de leur erreur.  Super d’attendre une nuit dans une gare routière miteuse dans une ville à la forte criminalité.

Heureusement, un ami a loué une voiture pour venir me chercher et on a passé la soirée ensemble avant de rentrer à Lexington.

 Bref… j’ai été à Chicago !

5 réactions au sujet de « Martin du blog Candix raconte son anecdote de voyage à Chicago »

  1. Moins de déconvenues à la suite de de voyage oui mais j’ai eu aussi pas mal d’autres petites galères. Comme lorsqu’on s’est retrouvé coincé sur une île ou lorsque j’ai perdu les clés d’un scooter de location sur la plage…
    Martin Articles récents…Vivre en Chine…My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Show Buttons
Hide Buttons