Pourquoi (et COMMENT) ce voyage changea COMPLÈTEMENT ma vision du voyage et mes ambitions…

Pourquoi (et COMMENT) ce voyage changea COMPLÈTEMENT ma vision du voyage et mes ambitions…

« Plus vous voyagez, et plus vous prenez conscience du nombre de choses et de lieux qu’il vous reste à découvrir… »

Voici comment résumer mon état d’esprit en une phrase, alors que cela fait seulement quelques jours que je suis de retour en France.

Depuis plusieurs mois, j’ai très peu écrit sur ce blog de voyage, et cela pour différentes raisons.

Premièrement, j’ai voulu vivre pleinement mon expérience, sans me mettre de « pression » avec le blogging, comme je l’avais fait auparavant, notamment pendant mon séjour Costa Rica. Écrire, pour écrire. Non merci !

Deuxièmement, je dois reconnaître – une fois de plus – que travail et voyage ne vont réellement pas ensemble. C’est d’ailleurs l’une des leçons de ce voyage, même si j’en avais déjà eu l’expérience quelques mois plus tôt. En effet, à moins de rester plusieurs semaines au même endroit, et cela dans de bonnes conditions (bureau à disposition, bonne connexion internet etc…), vous ne pouvez travailler.

Enfin, je dois avouer que j’ai perdu peu à peu la passion de mes débuts pour le blogging et l’écriture… Et oui, cela devait bien arriver un jour !

vision du voyage Benjamin

Un périple aussi fort que mon road trip en Australie ?

 

La réponse est oui. Et cela à diverses échelles. Il fût d’autant plus fort que je suis parti seul (contrairement à l’Australie). Sans parler réellement la langue (malgré quelques bonnes bases appris quelques mois avant le départ !). Ce voyage était un réel défi pour moi. Un challenge humain !

Quelques jours avant de décoller, j’écrivais un article sur mon sentiment partagé entre l’excitation de ce challenge et la peur. Et pourtant, cette dernière est si vite partie une fois arrivé sur place…

La principale similitude avec mon voyage en Australie fût de démarrer ce périple dans d’excellentes conditions, grâce à une rencontre très forte. Celle de Delia !

Pour ceux, qui ont lu mon livre « Le Voyage d’Ozcar » vous savez ô combien, notre arrivée au pays des kangourous fût une pleine réussite grâce à l’accueil de Jo’ et Murray’ en Help Exchange.

En Argentine, Delia prena le relais… Et quel relais ! Cette petite mamie d’une soixantaine d’années, fière de son pays, ayant une énergie au quotidien incroyable et toujours le sourire aux lèvres aura été une véritable leçon de vie pour moi.

Dès le début, je me suis donc retrouvé sur les bons rails.

rencontre argentine

Puis, il y a eu ce « nouveau » challenge.

Celui de relier Mendoza à Ushuaïa par la Ruta 40, en stop, et en solo.

Non je ne voulais pas faire un voyage « classique », jonglant entre bus et hostel. Je cherchais autre chose…

Ce « défi » aura totalement changé mon aventure. Stressant au début, comme toute expérience inconnue, c’est rapidement devenu une expérience humaine très forte.

Chaque jour me réservait une nouvelle rencontre. Une nouvelle leçon de vie.  Patience et persévérance auront été mes maîtres mots pendant près de 2 mois.

Attendre des heures et des heures. Parfois sous la pluie avec un vent glacial. À se demander simplement pourquoi. Pourquoi je faisais cela ?

Il y avait toujours ces auotmobilistes qui me regardaient avec un regard fuyant. D’autres, au regard méprisant, parfois moqueur. Mais il y avait toujours cette personne. Ou ce couple. Cette famille qui s’arrêtait.

Nous discutions le temps d’un trajet. Parfois quelques minutes. Parfois plusieurs heures.

La moitié me prenant pour un fou, cherchant à comprendre pourquoi je faisais cela. L’autre moitié m’enviant avec un brin d’admiration.

 Vision du voyage 3

Puis, il y a eu cette arrivée à Ushuaïa. Ce moment de fierté. Cette fierté d’avoir atteint son objectif. Celle-ci très vite adoucie, par les rencontres sur place. Tantôt 2 frères canadiens ayant parcouru 30 000 kms de l’Alaska a Ushuaïa en vélo, tantôt cet allemand ayant parcouru 700 kms à pied en 12 jours. Ushuaïa était une ville spéciale. Celle des arrivées, mais aussi celle des rêveurs. Tout le monde s’échangeait pendant des heures ces futurs projets, ces prochains challenges.

Que ce fût bon de rencontrer des gens avec des pensées et des idées sans limites. Bien loin du respect des règles classiques et des peurs que l’on pourraient croiser dans notre quotidien.

Vision du voyage 2

Et maintenant ?

Ce périple fût aussi l’occasion de me recentrer sur moi-même, de faire un bilan sur mes projets actuels et sur la suite à leur donner.

Comme je l’indiquais en introduction, je me suis petit à petit « lassé » du blogging. En 2 ans, j’ai écrit plus de 200 articles, tous blogs confondus, avec beaucoup de plaisir et de passion. Cela m’a également permis de financer mes voyages facilement.

Mais depuis plusieurs mois, il devient réellement très difficile de se différencier dans le milieu de la blogosphère du voyage. Chaque semaine, de nouveaux apparaissent, plus ou moins proche du vôtre. Plus ou moins avec les mêmes articles.

Puis, il y a le jeu du « chat et de la souris » avec les annonceurs que je mène depuis 2 ans également. Ce jeu est devenu un véritable casse-tête chinois, en particulier depuis les nouvelles mises à jour de notre ami Google (Partir-Voyager.com ayant été sanctionné très récemment…).

Enfin – et c’est sans doute la raison principale – je n’ai pas les qualités d’un BON blogueur. Je vois les choses beaucoup plus d’un côté entrepreunarial depuis quelques temps. C’est d’ailleurs pour cela que je me défini plus comme un web-entrepreneur qu’un blogueur.

blog aventure

Alors ce n’est PAS la fin définitive de ce blog. Chose impossible. J’ai encore pas mal de choses à vous raconter ! 😉

Mais je compte dorénavant beaucoup plus me consacrer à l’un de mes derniers projets, qui a énormément évolué pendant mon absence, grâce à mes associés : Bonjour Amérique, LE site qui vous propose une photo professionnelle du continent américain, tous les jours à 10H.

Dans tous les cas, je resterai très actif sur ma page Facebook, avec notamment la publication de l’ensemble de mes anecdotes de voyage, chaque lundi, sur celle-ci.

Niveau voyage, il est clair que je rentre pour… mieux repartir prochainement. J’ai aimé la culture latine. La langue. La nourriture. Les gens. Et j’y reviendrai c’est certain. D’autres destinations ne cessent d’occuper mon esprit également. L’année 2015 démarrera très certainement en Asie, au Vietnam, mais d’ici là… d’autres pays peuvent s’ajouter entre temps.

 Vision du voyage 1

Merci à ceux qui auront été au bout de cet article. Merci de m’avoir suivi et soutenu tout au long de ce blog.

Hasta pronto !

6 réactions au sujet de « Pourquoi (et COMMENT) ce voyage changea COMPLÈTEMENT ma vision du voyage et mes ambitions… »

  1. Cela sert à cela aussi le voyage, de se mettre les idées au clair et de réfléchir. Ravie que ce voyage t’ait apporté des réponses, même si c’est un peu triste de te voir quitter le blogging.
    En tout cas, j’espère que l’on se croisera en Asie 🙂

  2. Salut Benjamin !
    Je vois que ce voyage t’a permis de t’ouvrir l’esprit et c’est ça le succès d’un bon voyage !
    La vie est courte donc il faut se concentrer sur les choses que tu prends plaisir à faire et qui te passionne le plus.
    Ce n’est pas toujours évident mais il faut faire des choix dans la vie, à nous de faire les bons 😉
    Jéré[email protected] Articles récents…Ce que 90% des gens oublient avant leur départ aux USA !My Profile

  3. Un bon article et tu dis toute la vérité ! C’est beau.*

    Tu trouves réellement qu’il y a beaucoup plus de blogs voyages en ce moment ? J’ai toujours trouvé qu’il y en avait énormément, pas plus ces temps-ci.

    C’est vrai par contre que les sanctions de Google n’aident pas et puis si tu perds la motivation d’écrire également.

    Bon courage en tout cas !
    Manu @ VoyageAvecNous Articles récents…Voyager en Islande et découvrir la terre de glaceMy Profile

    1. Salut Manu,

      Merci beaucoup pour ce retour positif.
      Ce n’est pas réellement qu’il y a plus de blogs de voyage tu as raison. Mais plus le fait que monétiser un blog se démocratise de plus en plus (et j’en suis le premier responsable avec ma formation qui va dans ce sens !), et il y a donc beaucoup plus de concurrence à niveau-là.

      À très bientôt.

      Benjamin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Show Buttons
Hide Buttons