Anecdote de voyage à Kuala Lumpur en Malaise

Anecdote de voyage à Kuala Lumpur en Malaise

Nous nous retrouvons en Malaisie plus précisément à Kuala lumpur cette semaine pour une superbe anecdote de voyage. Kaven, l’un des premiers québécois à me suivre sur Partir-Voyager.com, nous raconte comment, à peine arrivé dans cette immense ville, il a fait une rencontre qui a bouleversé son séjour…

Été 2011 j’arrive à Kuala lumpur, capitale de la Malaisie, au milieu de mon deuxième petit voyage de quelques mois en Asie du Sud-est. Après avoir fait le check-in et déposé mes bagages à mon auberge de jeunesse, je déguerpis en vitesse pour trouver un restaurant à proximité. Il me faut me rendre à l’évidence: j’ai très faim!

Je trouve vite un restaurant indien et la nourriture y est excellente. Le restaurant est bondé et je suis le seul étranger assis à une table. Ah non attendez… il y a aussi une fille assise un peu plus loin. Elle se lève et s’approche de moi.

« Salut moi c’est Monika, on mange ensemble? »

Je vais donc manger avec Monika, une fille de Slovaquie qui voyage depuis des années sans arrêt et qui a vécu des expériences plutôt inhabituelles comme entrer au Tibet deux fois et y passer des semaines, ou se faire loger par une famille au Pérou pendant des mois. Enfin des expériences inhabituelles pour moi ; pour elle, c’est normal.
Elle se fait d’ailleurs héberger en ce moment par une famille chinoise en banlieue de la ville. Elle va alors m’inviter à rencontrer cette famille et à partir de là, je vais moi même être invité à passer des journées spéciales avec eux.

Car il s’avère que la mère d’un hôte de Monika vient tout juste de décéder… Plusieurs membres de leur famille élargie sont accueillis à leur maison à Kuala Lumpur et avec eux, nous sommes invités à découvrir leur mode de vie et leurs activités de tous les jours dans des endroits sans touristes de la ville. Nous sommes aussi invités à prendre part aux différents rituels funéraires bouddhistes et à passer une partie d’une journée avec des moines en privé, qui sont des amis de la famille.

La suite : nous allons partir avec le frère de notre hôte de Kuala Lumpur qui lui habite à Penang et offre aussi de nous héberger. Je vais voyager 3 semaines avec Monika à plusieurs endroits en Malaisie et par la suite, je vais prendre mon avion pour l’Indonésie. Elle va plutôt se diriger vers la Birmanie.

Bref… j’ai vécu avec une famille chinoise en Malaisie.

 

10 réactions au sujet de « Anecdote de voyage à Kuala Lumpur en Malaise »

  1. Salut,
    Très belle histoire que celle-ci 🙂 Tu as fais une belle rencontre comme ci c’était déjà écrit qu’elle allait se passer. En tous cas cela devait être très sympa d’avoir quelqu’un avec qui voyager et qui en plus de part sa longue expérience de routarde devait connaitre toutes les bonnes astuces et les bons plans.
    livre science fiction Articles récents…A l’ombre des hommes-lions : J’ai grandi maasai – Isabelle RoumeguèreMy Profile

      1. Pas de problème c’est quand tu veux ! Je suis toujours ouvert pour découvrir de nouvelles aventures tout aussi incroyable que celle-ci 😉

    1. Pas de problème pour la nourriture malaisienne, sauf peut-être le petit dej national Nasi Lemak qui a nécessité un temps d’adaptation! Disons que la grosse portion de riz, de poulet, d’arachides, d’anchois et de concombre à 8h du matin, ça fait plutôt consistant comme repas.

      Mais j’avouerais que j’ai tendance à manger davantage de nourriture indienne en Malaisie (par préférence personnelle).

      C’est une des beautés du pays: avec trois cultures différentes très représentées (malais, chinois et indiens), il y a beaucoup de variété gastronomique.
      Bleu Asie Articles récents…Marcher sur les dunes de sable de Mui NeMy Profile

  2. Rien de tel que de faire un voyage et être hébergé dans une famille d’accueil. Avoir de précieux guides c’est toujours mieux pour bien découvrir un nouveau pays et une nouvelle culture. Y-a t-il beaucoup de famille chinoise en Malaisie?

  3. Sympa cette histoire.
    Ca doit être plaisant de vivre ce genre de rencontre, cela ne m’est encore jamais arrivé.
    Je jouerais peut être le rôle de Monika la prochaine fois que je vais manger au restaurant!

  4. Tout a fait d’accord, un voyage sans rencontrer des locaux… et par rencontrer je veux dire faire la connaissance, partager un moment de vie, un diner, un petit déjeuner, prendre le temps de discuter quitte à faire l impasse sur quelques sites touristique, c’est le vrai voyage, qui laisse des souvenirs toute la vie.
    Bel article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Show Buttons
Hide Buttons