La consommation collaborative, une philosophie de voyage spéciale ?

La consommation collaborative, une philosophie de voyage spéciale ?

Article du lundi matin bonjour ! (publié avec un peu de retard…)

Difficile d’ouvrir les yeux.

Et pourtant c’est une petite semaine qui s’annonce.

Une semaine de 4 jours qui me verra prendre la direction de Bruxelles dès jeudi soir pour le week-end.

Inutile de vous faire un énième article sur Bruxelles, il en existe des centaines sur la toile.

D’ailleurs, j’en ai trouvé un, ici ! 🙂

Aujourd’hui, j’ai envie de pousser ma réflexion plus loin.

Ne pas me contenter d’un article descriptif de faits et de monuments comme je le fais bien souvent.

Cette réflexion, elle concerne la consommation collaborative.

Ou plus précisément le voyage collaboratif.

Vision du voyage 2

Le voyage collaboratif, c’est quoi ?

Un moyen, bien souvent facilité par un site web tiers, qui vous permet d’échanger avec un particulier, un service ou un bien. La qualité de la prestation est souvent égale – et parfois même supérieure – que si vous étiez passé par un professionnel. 

L’échange est souvent plutôt de courte durée, et pourtant cela enrichit votre voyage, vous le facilite et en diminue les coûts.

Y a t-il des inconvénients ?

Sans doute.

Mais pourquoi les aborder tant ils sont évidents ?

Et à mon sens, si minimes.

La consommation collaborative, c’est aussi une philosophie de vie. Une envie de partager.

Couchsurfing Madrid
Couchsurfing à Madrid

Une envie de partager un trajet.

Une envie de partager un logement.

Une envie de partager un repas.

Mais aussi – et il ne faut pas se voiler la face – un moyen économique de voyager pour l’un, un moyen de mettre un peu plus de beurre dans ces pâtes pour l’autre.

C’est l’une des dérives qui guettent la consommation collaborative à ce propos. 

L’envie de s’enrichir.

Cette envie humaine, de vouloir toujours aller plus loin.

D’essayer de profiter du système. De le pousser à son paroxysme.

Bien heureusement, ce n’est pas la majorité. Je pense…

couchsurfing mendoza
Deux couchsurfers anglais, les parents de Mauricio, mon couchsurfer et bibi 🙂

Vous recherchez des exemples de consommation collaborative ?

Je n’a pas envie de vous énumérer les innombrables exemples comme le couchsurfing, AirBnB, BlablaCar etc… car d’autres le font beaucoup mieux que moi.

D’autres comme ce blog, consacré à la consommation collaborative, que je vous invite à aller voir.

ConsoPartage

Mes meilleures expériences en consommation collaborative…

J’annonçais en début d’article ne pas vouloir énumérer de faits. Ne pas vouloir énumérer de moments et pourtant…

Je ne sais pas si c’est le manque d’inspiration du lundi matin, ou l’ego caché de « blogueur-voyageur » que je suis, mais j’ai envie de me remémorer, et de vous partager mes meilleurs souvenirs :

La consommation collaborative, c’est :

  • Traverser la moitié de la France, en covoiturage, avec un prêtre de 27 ans passionnant.
  • Faire un trajet Paris-Angers, avec le principal opposant au régime congolais.
  • Aller un samedi soir à 3H du matin, bien éméché dans les rues de Harlem, à New York.
  • Louer un appartement à 2 pas de l’arc triomphe, pour le prix de 3 McDo.
  • Discuter des heures avec une ancienne opposante à la dictature argentine.
  • Se retrouver avec un ancien œnologue dans la région des vignobles à Mendoza, en Argentine
  • Manger des plats traditionnels dans une magnifique maison, à San José, au Costa Rica
  • Pécher, au beau milieu de la Tasmanie, entouré de dauphins
  • Vivre 2 mois dans d’anciens wagons de train, dans le bush australien
  • Louer un appartement avec vue sur la mer dans la Baie de Somme
G0040253
En balade aux Chutes d’Iguazu…
travail australie
Souvenir d’un HelpExchange pas comme les autres, au beau milieu du bush australien
couchsurfing new york`
Couchsurfing à New-York, en pleine hiver

Comme je l’ai cité plus haut, ce ne sont pas les idées qui manquent pour économiser pendant vos voyages. En passant par un site comme Vacances.seloger.com, louer un appartement près de la mer par exemple, ne vous reviendra pas forcément très cher.

Et vous quelles sont vos retours en matière de consommation collaborative ?

Une réaction au sujet de « La consommation collaborative, une philosophie de voyage spéciale ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Show Buttons
Hide Buttons