Deux rencontres INCROYABLES pendant mon tour de l’Australie

Deux rencontres INCROYABLES pendant mon tour de l’Australie

Cet article fait suite à ma série de billets sur l’Australie dont vous pouvez retrouver les premiers articles ici et 

Si vous avez déjà lu un extrait de mon livre sur mon tour de l’Australie, vous savez que les rencontres dans ce pays ont eu un poids énorme dans la réussite de mon road trip en Australie. À chaque grande ville, nous avons rencontré des personnes exceptionnelles qui nous ont hébergés pendant quelques jours ou plusieurs semaines. Perth, Melbourne, Sydney, Brisbane autant de villes où nous avons laissé notre van de côté, pour retrouver le confort d’une maison.

Aujourd’hui, je souhaiterai revenir sur deux rencontres, sans doute les plus marquantes, qui ont eu le plus de répercussions dans notre road trip.

Un tour de l’Australie qui a démarré dans les meilleurs conditions…

Même si il est vrai que cette rencontre, ne fût pas si imprévisible que cela, étant donné que nous avions rencontré Jo et Murray via le Help Exchange, elle n’en reste pas moins notre premier contact avec la population australienne et quel contact ! Ce couple d’une cinquantaine d’années nous aura littéralement pris sous leurs ailes pendant… 2 mois !

À l’origine, nous devions rester seulement deux semaines mais le « feeling » est si bien passé que nous nous sommes un peu attardés…

Ils nous ont nourris et logés pendant ces 2 mois, en échange de notre sueur au travail quelques heures par jour. Mais à côté de ça, ils nous auront surtout fait découvrir en détails la culture australienne, permis de parler anglais au quotidien, aider dans nos recherches et notre sélection de van bref… ce fût une première rencontre, avant de démarrer notre tour de l’Australie, incroyable ! 🙂

tour de l'australie en van

D’ailleurs, je profite de cet article pour les remercier une nouvelle fois pour leur gentillesse et leur patience. Il est clair que sans eux, notre tour de l’Australie ne se serait sans doute pas passé de la même manière… Grâce à eux, nous sommes partis avec un niveau d’anglais plus que correct seulement 2 mois après notre arrivée, alors que nous ne parlions quasiment rien avant. 

Enfin, ils nous auront permis de trouver un travail qui nous aura fait gagner un SMIC (1650 dollars pour être précis) en seulement 10 jours. Vous l’aurez compris, il était en effet difficile de trouver un meilleur accueil pour nos deux premiers mois en Australie.

La découverte d’un nouveau milieu à Melbourne

« What are you cooking ? » Ce sont les premiers mots que Richard nous adressa alors que nous étions garés juste devant sa maison, en train de cuisiner une omelette aux champignons. Il nous demandera de ne surtout pas bouger (alors que nous nous attendions totalement à l’inverse), avant de revenir avec deux Coronas et une bouteille de vin blanc.

Finalement, nous passerons la soirée ensemble, dans son immense maison avec sa femme, à déguster du vin, beaucoup de vin… 🙂

Un mois après notre retour de Tasmanie, et lui d’Afrique du Sud, il nous accueillera pendant deux semaines chez lui, nous embauchant dans son entreprise en tant que manutentionnaire. Nous découvrirons alors que Richard est l’un des architectes les plus connus de Melbourne ! Nous étions donc une nouvelle fois nourris, logés avec un salaire net de 500 dollars par semaine.

tour de l'australie2

Il nous aura également fait découvrir un tout autre milieu, qui loin d’être le nôtre, aussi bien en France qu’en Australie, un monde où l’argent n’est pas un problème, où il est possible de tout se permettre, même les dérives les plus extrêmes…

Malheureusement à l’heure actuelle, nous n’avons plus de nouvelles de ces personnes, aussi bien de Murray et Jo, que de Richard et sa femme. Malgré tout, à travers cet article, vous comprenez maintenant pourquoi ces rencontres ont littéralement changé notre tour de l’Australie. 🙂

Avez-vous déjà fait des rencontres de ce type pendant vos voyages ?

5 réactions au sujet de « Deux rencontres INCROYABLES pendant mon tour de l’Australie »

  1. Ce que je trouve formidable c’est la facilité avec laquelle vous avez pu vous mettre à travailler rapidement à chaque fois et le joli montant de vos salaires! J’aime cette culture anglo-saxonne où tout peut être possible rapidement sans se heurter à de la paperasserie sans fin et autres milliers de lois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Show Buttons
Hide Buttons