Archives de
Auteur : Benjamin Planche

Pourquoi la Génération Y veut tant voyager ?

Pourquoi la Génération Y veut tant voyager ?

Ah ce type de titre vous dit quelque chose ?

Génération Y = Voyage ?

C’est un peu réducteur vous allez me dire mais… pas si loin de la vérité que ça.

Il y a déjà de magnifiques articles écrits sur le sujet que vous pouvez retrouver ici et .

Et pourtant, j’avais cette envie d’apporter ma pierre à l’édifice…

Après tout, je suis en plein dans cette génération et vous êtes sur… un blog de voyage, ça fait sens, non ? 🙂

Une génération en quête de sens

 

Je n’ai pas envie de ressortir ce discours classique que vous avez déjà entendu à maintes reprises mais… le « métro-boulot-dodo » c’est un peu la HANTISE de notre génération.

Et si je suis honnête avec moi-même – est-ce que tu le seras toi ? – cela va même parfois trop loin.

On arrive à un stade, où on est presque choqué de voir une personne heureuse, de vivre dans la routine tout étant salarié, dans un emploi classique…

Par contre, des métiers comme Infopreneur, Blogueur, Youtubeur ou autres font rêver des milliers de personnes, sans voir la partie émergée de l’iceberg.

Mais plus que ce discours classique anti « métro-boulot-dodo » ce que l’on cherche, c’est un métier qui a du sens. Une vie qui a du sens.

Le refus prononcé de se lever le matin, pour faire un job que l’on aime pas juste « parce qu’il faut travailler !« , juste « parce qu’il faut bien subvenir à ses besoin« .

Et finalement, si tu trouves cette quête de sens, dans un job de salarié, n’est-ce pas aussi bien ?

Voyage en Patagonie
Photo prise à Bariloche, Argentine.

Génération Y : Accro au « Vivre » plutôt qu’au « Avoir« 

 

Là on touche à quelque chose d’important à mon sens.

Être propriétaire de SA maison, cela ne fait plus rêver… Rester locataire jusqu’à 35-40 ans, mais pourquoi pas ?

Avoir la dernière voiture toute neuve ? On s’en fou, non ?

Ce que l’on veut c’est VIVRE, avec un grand V. Vivre maintenant, et pas dans 40 ans. Profiter du présent. Croquer à pleine dents l’instant.

Alors oui, le voyage apparaît clairement comme cette solution. Ne plus attendre 10 ans pour se payer le voyage de ses rêves. Le faire maintenant quitte à… se serrer la ceinture plus tard en rentrant.

L’objectif de la retraite est quasiment inexistant pour nous. Peu importe qu’elle existe encore ou non dans 30 ans, nous préférons prendre les devants, et vivre sans regrets : Avoir vécu nos rêves maintenant, et ne pas penser au lendemain…

[NB : Pour ceux qui sont au courant, de mes différents investissements dans l’immobilier, non je ne mène pas un double discours. Mes différents investissements sont faits dans un seul et unique objectif justement : pouvoir Vivre encore plus d’expérience, sans me soucier de cette pression financière…]

Chute d'Iguazu, Argentine.
Chute d’Iguazu, Argentine.

Un manque de visibilité sur son avenir…

 

Avoir vécu nos rêves maintenant, et ne pas penser au lendemain… Et oui cela m’amène naturellement à ce dernier point.

Notre avenir ? Et bien… on en sait rien.

Certes, on ne veut pas de ce classique « métro-boulot-dodo« .

Oui on veut cette quête de sens.

Mais on veut quoi en fait ?

C’est peut-être LA question à laquelle nous n’avons pas envie de répondre.

Ou tout simplement parce que beaucoup n’en savent rien. Et ce n’est pas faute de chercher.

Alors en attendant d’avoir trouvé. En attendant d’avoir trouvé « THE » big objectif qui nous animera, nous vivons. Sans avoir cette pression du passé ET du présent.

Et pour ça, on le doit peut-être à toute une génération. A celle qui se trouvait avant nous.

A celle qui a vécu le « métro-boulot-dodo« .

A celle qui avait pour objectif d’avoir SA maison.

A celle qui n’a pas forcément vécue à fond dans le présent, mais à pensée à son avenir.

A celle qui nous a éduquée et mis sur le bon chemin.

A celle qui n’a parfois pas compris nos choix.

Alors si vous passez par là : Merci. Merci du fond du coeur…

Pourquoi le voyage est un excellent outil de Développement Personnel ?

Pourquoi le voyage est un excellent outil de Développement Personnel ?

Avant de démarrer cet article, définissons clairement ce qu’est le développement personnel.

Après tout, ça veut tout et rien dire, non ?

Est-ce quelque chose auquel tu t’intéresses de ton côté, ou cela te semble complètement abstrait ?

Certains pensent que c’est uniquement le fait de sauter partout dans une salle parmi 200 personnes, tout en entendant un gourou… pas tout à fait !

(enfin quoi que, ça arrive et… ça m’est arrivé pas plus tard que le week-end dernier, en séminaire avec David Laroche, mon mentor & coach)

Le développement personnel, c’est aussi et surtout, un moyen unique de prendre du recul sur soi, d’apprendre à se connaître soi-même, de connaître ses défauts comme ses qualités et de les assumer.

Le développement personnel, c’est apprendre à suivre ses rêves & ses passions même si cela peut paraître complètement dingue aux yeux de tes proches.

Le développement personnel, c’est savoir quel type de vie tu souhaites, ce que tu veux et ce que tu ne veux pas, et mettre des actions concrètes en places pour atteindre tes objectifs.

Si ces choses-là te semblent inutiles, que tu n’y vois aucune importance, et surtout que tu n’as pas du tout envie de t’y intéresser dans le futur, je t’invite à fermer cet article dès maintenant, tu risquerai de t’ennuyer…

Et c’est quoi le rapport avec le voyage dans tout ça ?

Aie, je t’avoue qu’on ne le voit pas forcément au premier abord.

Pendant très longtemps, je ne l’ai pas du tout vu.

J’ai même effectué mon premier long road trip en Australie, pendant près de 9 mois, sans voir aucune similarité.

Normal, j’ai découvert le développement personnel là-bas.

Comment ?

Quand tu passes des heures dans un van, au milieu de rien, il faut bien s’occuper… et pas de bol, tu n’as pas forcément internet alors… tu lis !

Ma première lecture fût « Pouvoir Illimité » d’Anthony Robbins, LE « maître » du développement personnel au niveau mondial.

Benjamin Partir Voyager Australie

Développement personnel et voyage, quel rapport donc ?

 

A mon sens, un voyage est souvent extrêmement riche quand tu vas :

  • Au-delà de ta zone de confort
  • Au-delà des sentiers battus
  • Découvrir une culture complètement différente de la tienne
  • Te retrouver dans des situations complètement insolites.

C’est dans ces moments-là, que tu apprends à te connaître malgré toi, à faire face à tes peurs, et à gérer tes émotions.

Le voyage est également une occasion unique de te recentrer sur toi-même et de ne … rien faire, sans être dans son cadre habituel.

Le voyage te permet de rencontrer des gens uniques, qui remettent en cause tes schémas pré-établis depuis des années, qui te montrent que tel ou tel chose n’est pas impossible, ou à l’inverse qui te font prendre conscience de la chance que tu as.

Es-tu d’accord avec moi jusque-là ? Si ce n’est pas le cas, il peut-être toujours temps de quitter cet article !

Toujours là ?

Bon on continue alors ?

Tu commences à voir où je veux en venir ?

australie1

L’itinéraire d’un voyage ou l’itinéraire de ta vie ?

 

Dans un voyage tu pars d’un point A (en général, tu le connais : chez toi, ton appart, tes parents etc..) pour aller vers un point B (que tu ne connais pas toujours, à part le pays peut-être…).

Et pour atteindre ce point B, tu prévois parfois un chemin, une route, un itinéraire (ou pas…) et cela se passe rarement comme c’était prévu (ça fait parti du jeu, non ?).

Dans ta vie, c’est similaire, sauf qu’il est beaucoup plus difficile de savoir exactement quel est ce point A (ton présent) et surtout quel sera ce point B (ton futur).

Et l’un est indissociable de l’autre.

road trip
Souvenir de mon road trip en Australie et de notre compagnon de voyage qui nous a bien mené à destination…

Si tu ne sais pas d’où tu pars, il y a peu de chance que tu arrives à destination.

Si tu ne sais pas où tu vas, il y a peu de chance que tu y arrives également.

Sais-tu qui es-tu réellement et donc d’où tu pars ?

Si ce n’est pas le cas, tu as peut-être besoin de prendre du temps pour toi, et de le savoir.

Cela t’ammènera petit à petit à savoir où tu vas.

J’espère que tu as suivi ma démarche et ma réflexion. Pour être arrivé jusqu’ici en tout cas, c’est que l’article t’a intrigué. Et je te remercie d’avoir été jusqu’au bout.

Si tu souhaites me donner ton avis sur le sujet, j’attends tes commentaires ! 😉

Ma démarche pour préparer un tour du monde

Ma démarche pour préparer un tour du monde

N’as-tu jamais rêvé de tout quitter pour partir faire un tour du monde ?

Si tu es ici, c’est que l’idée t’a déjà traversé l’esprit, non ?

Faire le tour du monde, pendant plusieurs mois, voir plusieurs années est devenu presque une mode.

J’ai même parfois l’impression que le voyage, pour certains, tend à une enchère croissante, vers le « toujours plus« . Ne nous voilons pas la face, voyager… ça fait bien ! Et si en plus, tu voyages beaucoup et vois BEAUCOUP de pays, c’est encore plus la classe…

Vous l’aurez compris, je suis loin d’être fan de cette démarche, et c’est pourquoi je n’ai d’ailleurs jamais fait de tour de monde jusque là. 

Et pourtant, cela ne veut pas dire que je n’en ferai jamais.

Mais voilà pour moi, il y a certaines règles que je m’obligerai à respecter, que je souhaitais vous partager aujourd’hui.

Nature costa rica

Ma vision d’un tour du monde

 

1.Plus tu voyageras lentement, mieux tu voyageras…

Je n’ai aucune envie d’avoir besoin de me presser. Si j’aime ce pays, si j’aime les gens avec qui je suis, si j’aime la culture, je veux pouvoir y rester. Il faut faire l’impasse sur d’autres pays pour y rester ? Aucun problème.

Alors oui, pour votre billet d’avion, il y aura obligatoirement une date limite au bout d’un moment, mais les billets d’avion tour du monde restent assez flexibles à ce niveau-là. A vous de bien vous renseigner sur le sujet avant.

Il n’y a, à mon sens, rien de pire que d’être dans une course effrénée, qui nous pousse à vouloir en voir le maximum pour finalement… ne rien voir.

Aconcagua Mendoza
Vue sur l’Aconcagua près de Mendoza

2. Organisation tu auras, mais… pas trop non plus !

C’est devenu mon principe de voyage, que ça soit pour un voyage d’au moins 1 mois ou… un tour du monde (les voyages de moins d’un mois, demandant obligatoirement une meilleure organisation).

Être trop organisé, c’est passé à côté de trop de choses. C’est oublié de laisser de la place aux imprévus. C’est laisser échapper de magnifiques rencontres.

Je me souviens encore de mon début de voyage en Australie, mon 1er grand voyage, où je croyais pouvoir tout planifier de A à Z. Erreur. Erreur de débutant…

A l’inverse, sans aucune organisation, un voyage peut vite tourner à la galère. Pendant mon voyage en Argentine, je me suis complètement laissé aller à ce niveau-là, oubliant parfois des choses basiques – comme remplir sa bouteille d’eau et avoir un briquet pour le feu, alors que j’étais au beau milieu de la Patagonie, seul.

Cette organisation est d’autant plus importante, si vous partez pour un tour du monde. Vous devez notamment penser à prendre une assurance pour un tour du monde.

C’est le minimum syndical.

Un pépin physique peut vite vous coûter un bras, suivant le pays où vous êtes. Pour vous renseigner à ce niveau-là, vous pouvez jeter un oeil sur ce site : https://partir-a-l-etranger.fr. Je ne l’ai jamais utilisé personnellement, mais le trouve plutôt fonctionnel, avec une liste toute prête des documents à préparer pour voyager l’esprit tranquille.

Vision du voyage 3

3. Ligne conductrice tu définiras…

Si tu me suis depuis quelques temps, que ça soit sur ce blog de voyage, ou sur mon blog personnel, tu sais que je suis un grand fan de développement personnel.

C’est pourquoi, il est à mon sens primordial de savoir pourquoi tu pars en voyage. Dans l’un de mes derniers articles, j’évoquais notamment les 4 raisons de partir en voyage, à toi de voir quelle est la tienne.

Est-ce plutôt un challenge personnel ? Comme je le fais en Argentine, en reliant Mendoza à Ushuaïa uniquement en stop, en 2014.

Est-ce plutôt pour apprendre une nouvelle langue et découvrir une autre culture que la tienne ?

Est-ce plutôt pour te trouver ou pour… fuir ?

Une fois ce pourquoi défini clairement, celui-ci t’animeras tout au long de ton voyage et t’éviteras de te perdre. Car oui, il est très facile de se perdre en voyage, dans tous les sens du terme. Il est très facile de rencontrer de magnifiques personnes, comme des personnes moins fréquentables, qui vous influenceront et changeront le cours de votre voyage.

En ayant une ligne directrice définie clairement, tu pourras facilement reprendre ton chemin…

Aventure Argentine

Alors finalement que dois-je préparer pour mon tour du monde ?

Déjà, si tu es encore là, je tiens à te remercier pour ta lecture.

En démarrant cet article, tu t’attendais peut-être à découvrir une liste précise de choses à préparer pour ton tour du monde. Il existe déjà des milliers d’articles sur le sujet. Et oui, tu sais évidemment qu’il faut prendre ton billet d’avion et une assurance pour un tour du monde…

J’ai souhaité te partager plutôt mon recul sur ce type de voyage et comment je ferai pour préparer le mien.

Libre à toi maintenant de tenir compte de ces conseils ou non.

L’important est de voyager en accord avec tes valeurs tout en suivant ton instinct…

 

Pourquoi voyage t-on ? Les 4 raisons principales…

Pourquoi voyage t-on ? Les 4 raisons principales…

« Voyager, c’est à mon sens, un effet de mode…« 

Voilà, ce que m’a répondu dernièrement un ami en discutant sur ce sujet. Surpris de sa réponse, nous avons creusé le sujet, et il n’avait peut-être pas tort…

Le voyage c’est tellement démocratisé ces dernières années, qu’on en viendrait presque gêné si nous n’avions pas, nous aussi, fait le fameux voyage au bout du monde, pendant plusieurs semaines/mois…

Et pourtant, – et heureusement – en y réfléchissant, notamment via mon expérience personnelle, j’ai identifié 4 véritables raisons qui explique pourquoi nous voyageons.

Voyager pour… se trouver

 

Quand je suis parti en Australie en 2010, pendant plus de 9 mois, c’était clairement un voyage pour se trouver.

J’étais au milieu de mes études, perdu dans une routine classique (mais plutôt agréable…) alternant cours, tantôt intéressants, tantôt (très) ennuyants et longues soirées arrosées, sans véritable limite.

J’avais à peine 20 ans, et un grand besoin de sortir de ma zone de confort, pour trouver qui j’étais réellement, et surtout ce que je voulais faire de mes 10 doigts…

J’y reviendrai plus longuement dans un prochain article, mais le voyage est pour moi, l’un des meilleurs outils de Développement Personnel qui existe.

Route Australie
Sur les routes australiennes…

Voyager pour… fuir

 

Une citation de J. Grenier dit « On peut voyager non pour se fuir, chose impossible, mais pour se trouver. »

Et pourtant beaucoup de personnes tentent l’impossible…

Des difficultés à trouver un travail, une rupture amoureuse, des problèmes de familles etc… autant d’excuses (plutôt valable vous allez me dire…) pour fuir son quotidien et oublier ses problèmes en France.

C’est clairement l’une de ces raisons – la rupture amoureuse pour tout vous dire – qui m’a poussé à partir en Argentine pendant 3 mois en 2014.

C’est un mode simple – et plutôt efficace – pour échapper à nos responsabilités et nous obliger à y faire face. Mais parfois, le retour est d’autant plus compliqué…

Aventure Argentine

Voyager pour… vivre des expériences uniques

 

Chacun interprétera « expérience unique » comme il le souhaite. Cela peut aller d’un saut en parachute au dessus de la barrière de Corail en Australie à une beuverie interminable avec un « melting-pot » de personnes venant de toutes horizons, sur une magnifique plage au Panama.

Quand je suis parti aux Philippines pendant 1 mois en 2015, c’était clairement l’objectif. Je partais avec 2 de mes meilleurs amis. Nous n’avions qu’un objectif en tête : Profiter à 200% de notre voyage sans se poser de questions.

Même si nous apprenions petit à petit quelques « infos » de la culture du pays, c’était loin d’être notre objectif premier. Nous voulions simplement vivre notre liberté de voyage dans ce pays au maximum, faire la tournée des bars, et vivre des expériences hors-normes comme faire de la plongée sous-marine, ou se balader d’île en île. Point. (Et l’objectif a été pleinement rempli 🙂

Voici d’ailleurs un court résumé en vidéo de notre voyage (sans son, désolé, Youtube a décidé de le supprimer…)

Voyager pour… apprendre une langue et découvrir une nouvelle culture.

 

A mon sens, pour que ce type de voyage soit une véritable réussite (dans l’atteinte de cet objectif tout du moins…), il est préférable de partir seul.

Très clairement, être seul facilite l’interaction avec les locaux et vous pousse – naturellement – à faire des rencontres inattendues. L’un entrainant l’autre, votre progression dans la langue ne sera que décuplé.

DSC_0123
A la rencontre de locaux en Argentine.
Vision du voyage 2
Balade avec deux Italiens et un Américain en Patagonie

Alors bien sûr, nous pouvons voyager pour plusieurs de ces raisons à la fois. C’était notamment le cas en 2013, pendant mon voyage au Costa Rica, où je suis parti seul, avec l’envie de découvrir la culture des « ticos » tout en savant pertinemment au fond de moi, que j’avais besoin de trouver quelques réponses à mes challenges personnels.

Si vous avez d’autres idées de raisons pour lesquels nous voyageons, et qui répondrai donc à cette fameuse question « Pourquoi voyage t-on ? » n’hésitez pas à les mettre en commentaires.

Le blog fera « Peau Neuve » prochainement…

Le blog fera « Peau Neuve » prochainement…

Je parlais dans mon dernier article, de ce tiraillement constant que j’ai connu entre la Pirogue et l’Arbre.

Je ne crois pas être le seul dans ce cas.

C’est pourquoi j’ai envie de donner un nouvel air à ce blog de voyage, trop longtemps laissé à l’abandon, alors que c’est mon premier « bébé » – blog.

Nouveau logo, nouveau slogan et nouvelle ligne éditoriale pour préparer une année 2017 qui s’annonce grandiose. Celle-ci s’annonce remplie de voyages et d’expériences, tout en continuant mon chemin vers une liberté totale.

Le nouveau slogan de ce blog sera donc : « Vivre autrement, pour voyager librement ! »

Je me donne pour Mission d’ « Aider un maximum de personnes à prendre conscience qu’il existe d’autres mode de vie alternatifs, que le classique « métro-boulot-dodo », qui permettent d’avoir plus de liberté pour voyager et vivre des expériences uniques sur cette terre »

Fin_voyage

4 VIDEOS INÉDITES ET UN GUIDE GRATUIT

Apprend à partir SEUL au bout du monde, SANS 3000€ d'avance, SANS parler la langue,

même si tes proches ne te SOUTIENNENT PAS !

Pourquoi faire cela ?

Depuis des mois, je travaille à me « designer la vie de mes rêves » comme dirait mon coach et mentor : David Laroche.

J’ai pour valeurs hautes, la liberté géographique et temporelle, afin de continuer à découvrir ce monde, qui a tant à nous apprendre.

Je veux montrer à ceux qui rêve d’évasion et de voyage, qu’une autre vie, que le classique « métro-boulot-dodo » est possible.

Je veux montrer qu’il est possible de voyager plus que 5 semaines par an, avec un mode de vie alternatif, en accord avec ses valeurs et en faisant des choses éthiques.

Je veux montrer aux jeunes en manque de repère – comme je l’ai été – qu’il est possible de vivre une vie inspirante, et pleine de voyage.

Le voyage est à mon sens, l’un des meilleurs outils de développement personnel qui existe pour se trouver. Il permet de sortir de sa zone de confort et de rencontrer des personnes uniques, qui ouvriront votre champ de possibilités.

L’objectif pour moi, est également d’y prendre un maximum de plaisir, sans oublier d’où je viens, tout en vous apportant un maximum de contenu à forte valeur ajoutée.

A très vite.

Ben’

en route pour la signature de son 1er immeuble de rapport… Le rapport avec le voyage ? Je vous l’expliquerai dans les prochaines semaines…

 

Fabriquer sa Pirogue pour mieux repartir ?

Fabriquer sa Pirogue pour mieux repartir ?

Tout homme est tiraillé entre deux besoins. Le besoin de la Pirogue, c’est-à-dire du voyage, de l’arrachement à soi-même, et le besoin de l’Arbre, c’est-à-dire de l’enracinement, de l’identité.

Les hommes errent constamment entre ces deux besoins en cédant tantôt à l’un, tantôt à l’autre jusqu’au jour où ils comprennent que c’est avec l’Arbre qu’on fabrique la Pirogue.

 

Cette citation, apprise par une amie il y a quelques mois, symbolise a elle-seule mon cheminement de ces dernières années.

J’ai pendant longtemps cru, par erreur, que je pourrais construire ma Pirogue, sans me préoccuper de l’Arbre. Que l’Arbre n’était pas si important que cela…

Et pourtant, à chaque voyage, j’avais ce besoin de rentrer…

Ce besoin de retrouver ma famille, mes amis, une stabilité et retravailler un peu plus sérieusement pour faire avancer mon activité professionnelle.

Jusqu’au jour (après 3 ans d’aller-retour entre ma Pirogue et mon Arbre) où j’ai décidé de lâcher la Pirogue…

Depuis maintenant près d’un an et demi, je me concentre sur sa Construction. Et croyez-moi (ou non…) je suis en train de construire une magnifique Pirogue !

J’y reviendrai plus longuement au cours des prochains articles.

En attendant, je vous laisse regarder ce montage vidéo de mon dernier séjour au Vietnam (mon premier grand voyage depuis 1 an et demi, le début d’une belle série, dans les années à venir…)

 

3 Régions à visiter en Espagne

3 Régions à visiter en Espagne

L’été approchant, les premiers rayons de soleil faisant leur apparition, on commence tous à penser vacances (moi le premier !). Aujourd’hui, via un nouveau partenariat, je souhaitais vous parler de l’Espagne. C’est en général LE premier pays européen qui nous vient à l’esprit quand on souhaite partir à l’étranger, pas trop loin et surtout au soleil.

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous êtes au courant que j’y ai passé quelques séjours : Barcelone, Andalousie ou les îles Baléares. Des séjours tous plus différents les uns que les autres… En effet, que vous partiez pour un réveillon à Barcelone, ou une semaine de vacances en famille en Andalousie, vous ne faites pas tout à fait la même chose 🙂

Retour sur ces 3 régions de l’Espagne que je vous invite à visiter au moins une fois dans votre vie. Après tout, ce n’est quand même pas le bout du monde, par rapport à d’autres pays.

Quoi faire à Barcelone, autre que… la Fiesta ?

Et oui, car on ne va pas se voiler la face… La grande majorité de mes séjours à Barcelone a principalement été rythmé par… la nuit ! C’est une ville qui est réputée pour cela. Et le choix de bars ou de boites ne manquent pas…

J’ai également eu l’occasion d’y aller une fois, avec mes parents, lors d’une escale en croisière, avec le fameux Costa Concordia qui a tant fait parlé de lui. Si ce type de voyage vous intéresse, vous pouvez notamment aller faire un tour du côté de MSC avec Abcroisiere.com

Mais cette ville est également l’une des plus belles d’Europe à mon sens. Si vous avez l’occasion, et surtout le temps, je vous invite à réserver vos billets en avance pour la Sagrada Familia, et pouvoir passer du temps à l’intérieur. C’est clairement et sans hésitation, le plus beau monument religieux que j’ai vu jusque là.

Interieur_Sagrada_Familia

Interieur_Sagrada_Familia

Pour les fans de foot, impossible de passer à côté du mythique stade du Nou Camp également. Que vous visitiez l’intérieur du stade et son musée, ou que vous ayez l’occasion d’assister à un match, c’est clairement un immanquable.

visiter le Camp Nou Barcelone

Un petit tour dans le sud de l’Espagne en Andalousie ?

Vous parlez de ce séjour me fait remonter en arrière… loin en arrière ! 🙂

Je suis parti en Andalousie avec mes parents vers 14/15 ans si je me souviens bien. J’étais loin d’être encore un amoureux du voyage, et pour cause, c’était dans les premières fois que je prenais l’avion.

Peu importe, je garde un magnifique souvenir de cette région. Si j’avais un seul conseil à vous donner : Réservez-vous le temps d’aller à Grenade pour visiter l’Alhambra, qui est l’un des monuments majeurs de l’architecture islamique. Nous n’avions pas réservé nos places à l’avance, et honnêtement, je n’ai jamais vu une fil d’attente aussi monstrueuse que celle-ci…

Vue sur Andalousie
Petit village en Andalousie

Sortons un peu du continent : direction les îles Baléares

Enfin, dernière région, celle des Baléares dont j’avais déjà eu l’occasion de rédiger un article ici. Soleil, farniente et dégustation de cocktails furent mes principales activités la dernière fois que j’y ai mis les pieds 🙂

Peut-être un dernier conseil : évitez les grosses périodes touristiques, au risque de vous retrouver submerger par le nombre de touristes. Si vous regarder quelques dates et vous renseigner sur les prix, vous pouvez jeter un oeil sur Fram.fr, c’est avec eux que j’étais parti (là encore avec mes parents !).

Allez maintenant, assez parlé, partagez-vous vos ressenties sur l’Espagne ? Avez-vous déjà testé les 3 régions que je vous ai présenté aujourd’hui ?

Pourquoi louer un garde meuble quant on part à l’étranger ?

Pourquoi louer un garde meuble quant on part à l’étranger ?

Lors de mes trois années en tant qu’indépendant, j’ai toujours été confronté au même problème au moment de partir : où stocker l’ensemble de mes meubles et pire, que faire avec mon appartement ?

La première fois, lors de mon départ aux Etats-Unis, j’ai choisi la solution de facilité : mes parents. Ne voulant pas abuser de leur gentillesse (et de leur garage par la même occasion…), la deuxième année, lors de mon départ en Argentine pendant 3 mois, j’ai trouvé le meilleur compromis : sous-louer mon appartement à quelqu’un.

Benjamin Planche voyage
Photo prise en Terre de Feu, Chili. Mars 2014.

Cela m’a évité de bouger mes meubles (et donc de les abîmer !). J’ai également opté pour cette solution lors de mon voyage au Philippines en 2015.

Quoi qu’il en soit, si vous partez sur un voyage de longue durée, et que vous ne souhaitez pas garder votre appartement, il va falloir trouver une solution sur le long terme. C’est ici que le garde meuble semble être la solution idéale.

Aconcagua Mendoza
Vue sur l’Aconcagua près de Mendoza

L’intérêt et les enjeux de louer un garde meuble lorsqu’on voyage à l’étranger

En effet, si vous partez 1 an au tour du monde, il est plus difficile de mettre en location votre appartement. Pire, vous n’allez pas le garder et continuer à payer vos mensualités si il n’y a personne.

D’autres personnes voient les choses différemment en particulier si vous êtes propriétaire et que vous tenez énormément à vos meubles. L’idée peut être ici de louer votre appartement, pour financer votre crédit, tout en plaçant vos meubles dans un box de stockage. Les personnes louant votre appartement pourront ainsi venir avec leurs propres meubles.

Vous êtes ainsi certain, vous de votre côté, de retrouver l’ensemble de vos meubles intacts.

Les avantages de louer un garde meuble quand on voyage à l’étranger ne sont donc pas négligeables !

Tester la solution « Une pièce en plus » ?

Honnêtement, comme je le disais, je n’ai jamais testé cette solution. La société unepieceenplus propose en tout cas un outil de visualisation de stockage en fonction des différents tailles de box que vous souhaitez. Cela peut déjà permettre de se rendre compte des coûts. Il vous aide également sur l’ensemble de votre projet en vous proposant quelques idées afin de d’optimiser au maximum le volume de votre box.

Ver imagen original

Disponible aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels, et dans toute la France, je vous invite à aller faire un tour sur leur site pour vous donner une idée des opportunités que cela peut vous offrir.

En attendant, si vous êtes en train de préparer un voyage au long cours, n’hésitez pas à télécharger mon livre « Le Voyage d’Ozcar dans lequel je partage toute mon expérience. Et si vous ne savez pas où partir, je vous invite à lire cet excellent article sur Le Monde.

3 Idées de week-end en amoureux

3 Idées de week-end en amoureux

Tout d’abord, avant de démarrer cet article, je souhaitais vous souhaiter à tous une excellente et heureuse année 2016, qu’elle soit riche en voyage et en réussite.

Et pour bien démarrer celle-ci, que diriez-vous d’emmener votre homme et/ou femme pendant un week-end entre amoureux ?

C’est l’objet de mon article aujourd’hui.

Pourquoi rédiger cet article ?

Tout simplement parce que j’ai réussi une smartbox week-end insolite à Noël, à partager avec ma copine. L’occasion pour moi de vous partager quelques trouvailles.

 

Où partir en week-end amoureux ?


Que diriez-vous de faire quelques visites et balades au Mont Saint Michel, un lieu unique. Pour rappel, c’est le lieu le plus visité en France, (il est même devant la Tour Eiffel !).

J’ai notamment eu l’occasion d’y aller en mai dernier, et cela vaut vraiment le détour.

C’est l’occasion d’apprendre à mieux connaitre le site du Mont Saint Michel, mais aussi de se promener en Bretagne et en Normandie, des régions souvent oubliés par les français par le manque de beaux temps et pourtant, vous ne serez pas déçus.

Autre idée, et j’en parlais dernièrement dans cet article, vous pouvez vous rendre à Disneyland, une occasion unique de profiter de la féérie de cet univers unique. Certes, le coût est assez élevé, mais en vous y prenant à l’avance, vous arriverez obligatoirement à trouver des bons prix.

Autre conseil : n’oubliez pas de prendre vos fast-pass dès le début, à votre entrée dans le parc pour gagner un maximum de temps par la suite.

Enfin, dernière idée de week-end en amoureux, invitez votre moitié dans un logement qui sort de l’ordinaire. En effet, qui dit week-end, ne dit pas obligatoirement logement à l’hôtel, il existe des dizaines d’autres lieux, bien plus romantique et agréable.

Par exemple, vous pouvez dormir dans une cabane perchée en haut des arbres, ou dans une Yourt ou même dans une roulotte. Cela vous assurerez un dépaysement garanti et vous permettra de découvrir quelque chose de totalement différent de votre confort habituel.

Dernier point, ça sera aussi l’occasion de se retrouver sans télévision, et parfois même sans connexion internet, l’idéal pour se retrouver en amoureux le temps de quelques jours, non ?

Si ces idées ne vous suffisent pas, je vous invite à retrouver encore plus d’idées de week-end sur ce site.

 

Retour sur mon dernier séjour à Paris (au moment de Noël !)

Retour sur mon dernier séjour à Paris (au moment de Noël !)

Pour terminer l’année en beauté et sur un peu – beaucoup –  de féerie, j’ai eu l’occasion de partir à Disneyland, le week-end du 12/13 décembre, avec ma petite amie.

 

C’était donc un séjour parisien qui changeait de mes voyages habituels à la capitale. Nous avons passé une journée entière à Disneyland et la deuxième à se balader dans Paris en Vélib’.

 

Aujourd’hui, sans rentrer dans les détails de mon séjour à Paris, je voulais juste vous parler de quelques faits marquants.

 

Un séjour à la capitale avec 3 faits marquants

 

 

Premier point, et non des moindres, nous avons testé un nouveau service :

 

Le test du Airbnb des parkings à Paris : MobyPark

 

En effet, j’ai l’habitude d’aller en co-voiturage sur Paris, ou en train, mais un manque d’organisation et des prix toujours aussi élevé via notre ami de la SNCF m’ont obligé à prendre ma voiture.

 

Mais où allais-je garer ma voiture pendant 2 jours, sans prendre un seul PV ?

 

Challenge.

 

Après une rapide recherche sur internet, j’ai découvert MobyPark.

 

C’est exactement le même principe qu’une location d’appartement entre particulier. Vous réservez votre parking via le site web et payez en ligne. La personne vous remet la carte du parking à votre arrivée, et le tour est joué.

 

Simple, économique et rassurant, que demander de mieux ?

 

 

Deuxième fait marquant pendant notre séjour : le spectacle nocturne de Disneyland.

 

Comme écrire cet article sans vous parler un minimum de notre journée à Disneyland. Arrivé tôt le matin, nous avons pu enchaîner rapidement 3 attractions sans trop de queue (dont Indiana Jones).

 

Mais outre la classique parade des acteurs de Disney, qui fait toujours autant rêver, c’est bien le spectacle de nuit qui nous a marqué. Diffusion sur le château avec jets d’eau dans tous les sens, et feu d’artifice, ce fût tout simplement exceptionnelle 🙂

 

Je n’ai qu’une vidéo de ce spectacle, mais voici tout de même quelques photos du parc en attendant.

Disneyland Paris
Disneyland Paris
Disneyland Paris

Troisième et dernier point marquant à Paris…

 

Se faire un brunch dans les rues parisiennes

 

Et oui, c’est la mode à Paris.

 

Un peu désabusé par le prix, mais il faut dire que ça vaut le coup.

 

Entre un croissant + pain au chocolat, avant d’enchaîner sur votre bacon et quelques frites faites maison, rien de mieux pour récupérer de notre journée intense de la veille.

 

Pour le logement, nous nous étions arrangé avec un ami. Cependant, après une rapide recherche, il est vrai qu’il existe des hôtels au sud de Paris, près de la Porte d’Italie, qui ne sont pas trop excessifs.

 

Pour les transports, je vous invite vraiment à prendre les Vélib‘, c’est juste un régal surtout avec cette douceur printanière !

 

Après un séjour en Irlande donc pendant le mois de Novembre, je continuer de bourlinguer, certes beaucoup moins qu’auparavant, mais cela me permet de découvrir des lieux plus proches de chez moi, et finalement tout aussi agréable ! 🙂

 

Show Buttons
Hide Buttons